Fête de la Sebeiba

La Sebeiba est la fête traditionnelle de Djanet et du Tassili n’Ajjer.

Selon un rituel ancestral, la Sebeiba met en scène chaque année, dans l’oued de Djanet, une suite de danses où les hommes magnifiquement costumés paradent au rythme des chœurs de femmes et des instruments traditionnels…


Prochaine date : vers les 30 septembre-1er octobre 2017 

Piste Touareg organise des séjours spéciaux à l'occasion de la Sebeiba, combinant escapade saharienne, visites de sites rupestres, répétitions nocturnes et fête de la Sebeiba.

N’hésitez pas à Nous contacter


Immémoriale...

L’origine de la Sebeiba se perd dans la nuit des temps. Telle une cérémonie où s’affronteraient le bien et le mal, elle serait inspirée d'anciens rites agraires, ou bien commémorerait la paix scellée entre deux tribus rivales il y a peut-être deux mille ans, ou deux cents ans… C’est en une chorégraphie singulière que les combats se rejouent : deux camps formés chacun de danseurs de sabre et de musiciennes rivalisent de prouesses, arborant des parures et costumes dont certains éléments semblent étrangement emprunter
aux figures protoberbères des peintures rupestres de la région. Dans une apothéose grandiose, le pacte de paix est reconduit sous l’arbitrage des imgharen (« doyens, sages ») de Zelouaz et El Mihan (quartiers de Djanet), organisateurs de la fête.

Les préparatifs font déjà partie des festivités : il faut vérifier l’état des costumes, des parures, des instruments de musique, réparer si nécessaire. Danseurs de sabre et musiciennes répètent en public à Zelouaz et à El Mihan au cours des nuits précédant la fête.

La Sebeiba attire de nombreux Touareg du Tassili, de Libye et d’ailleurs. La date, fixée par les imgharen selon le calendrier lunaire, coïncide aujourd'hui avec la fête musulmane de l’Achoura.